24/05/2017

L'impérialisme français en Belgique

 L’ IMPERIALISME FRANCAIS EN BELGIQUE : 

une réalité

 

   “Il y a quelques Belges, un millier ou deux, qui sont honteux d’être Belges,qui jouent au Français, à l’Anglais, à l’Américain mais qui n’ont pas assez de c...pour quitter la Belgique et qui polluent notre pays.”

(Jacques Brel, in: Le mot de la fin, RTB, 18/01/1986) 

“Nous vivons en Belgique une véritable crise des institutions ... Et ceux qui tirent les ficelles se trouvent ailleurs.”

(Noël de Winter, “Léo Tindemans, les ricochets d’ un destin”, 1980, p 63)

 

CONSIDERATIONS GENERALES

Dénonciation des manoeuvres annexionnistes et des tentatives de déstabilisation de la Belgique 

 

Béatrice Delvaux, la France de Chaffart, LS 19/03/1993

/Ferdinand Chaffart,/ le patron de la Générale de Banque, dénonce à travers le Crédit lyonnais, l'impérialisme français: "L'Etat français n'a pas changé depuis Colbert.""Le Crédit lyonnais est une banque nationalisée, qui n'a pas la même préoccupation que nous, côté dividende.  Elle peut donc être utilisée par le gouvernement français comme outil impérialiste.""Depuis Louis XIV et Colbert, l'Etat français a peu changé.  Ces gens, honorables, réfléchissent à la manière dont ils peuvent accroître le pouvoir des Français et quels instruments sont à leur disposition pour le faire."  

 

ECONOMIE : Impérialisme français dans l’économie

 

Pierre Loppe, Alcatel: la générale ne répond plus, LB 10/12/1988

"Le holding cède à CGE (France) sa participation dans le géant de la télécommunication: un pactole de 10 milliards." 

 

Béatrice Delvaux, Suez "resserre les boulons" à la Générale de Banque, LS 25/10/1990"

La Compagnie de Suez, actionnaire majoritaire de la Générale de Banque." 

 

J-Fr. Lanckmans, L'empreinte française de la BNP (= Banque Nationale de Paris), LS 07/12/1990

"Virage stratégique pour la banque Nagelmackers."  "Francis Vincent, un Français à la tête de Nagelmackers." 

  

P. Del., Nobel Explosifs s’éclate, LB 23/11/1993

L’entreprise Nobel Explosifs - filiale à 100 p.c. de la Société nationale française des Poudres et Explosifs (SNPE) / à Châtelet/ ...”“En 1991, suite au démantèlement du groupe chimique Gechem, les actions de Nobel Explosifs Belgique ont été rachetées par la SNPE, avant d’être reprises par Nobel France.” 

  

Jos Dupré, député CVP et ancien ministre, LB 08/03/1994

"Paris contrôle les secteurs clés de l'économie flamande.  Qui plus est, Paris peut compter sur le soutien des hommes politiques francophones et des groupes financiers." (à: De Standaard, 7/3/94) 

 

Assises commerciales françaises à Charleroi, LS, 22/10/1994

Il s’agissait de l’assemblée générale annuelle de la section belge des conseillers du commerce extérieur de la France.La France compte 1400 conseillers de ce genre répartis dans 111 pays avec mission de développer les échanges économiques internationaux.En Belgique, 41 d’entre eux représentent une grande partie des entreprises d’ outre Quiévrain. 

 

Marc Magain, Le Groupe Herstal ne veut pas d’ un avenir sans ‘son’ patron, La mise à l’ écart d’ Albert Diehl /le patron alsacien/ par le français Giat effraie, LB, 17/01/1995 

Depuis sa reprise par le groupe français GIAT, le Groupe Herstal se défend bien.  Il réalise plus d’un tiers du chiffre d’ affaires de GIAT sans perdre d’ argent, « alors que la maison-mère enregistre un déficit de 1,2 milliard de FF ». « Le contexte est favorable pour voir renaître les tensions franco-belges. Malgré les engagements pris, Browning est - mal - gérée à partir de Paris, en court-circuitant le Groupe Herstal.  Les armes FN sont toujours confrontées à la concurrence du Famas français, qui devait disparaître. Résumé: l’autonomie belge sur le marché de l’armement léger est restée lettre morte. »Les syndicats pressentent une intention française de démonter la structure Herstal. 

  

Le “Forum francophone des Affaires” installe ses quartiers, AL, s.d.

A l’hôtel de ville de Marche.Son but: “sensibiliser les chefs d’entreprises privées des 40 pays francophones (sic) à se regrouper face au dynamisme affiché par leurs homologues anglophones et germanophones.” 

 

P. Ge., Le pied de nez russe de Renault aux 3.000 ex-travailleurs de Vilvorde, LB 03/11/1997

En parallèle à une visite en Russie du Premier socialiste Lionel Jospin, Louis Schweitzer, président de Renault, a signé avec le maire de Moscou, Iouri Loujkov, une lettre d’intention pour l’installation d’une usine d’assemblage de Renault Mégane dans la capitale russe en 1998. 

  

AvC., Un outsider qui ne perd pas espoir, LB, 20/01/1995

(La Poste désire travailler de concert avec des banques.)« Un bureau d’avis indépendant avait souligné qu’ ING (Internationale Nederlanden Groep) était le meilleur candidat.  Mais les francophones présents dans le comité de direction de La Poste ont choisi la Générale de Banque et la Royale belge.  Il s’agit là d’un ancrage français vu que la G-banque est contrôlée par la SGB, filiale du groupe français Suez et vu que la Royale belge est contrôlée par la compagnie française UAP », poursuit le Comité (du pélerinage de l’ Yser qui s’est insurgé jeudi contre une « francisation accrue de l’économie ». 

  

P. Del., Acec-Energie coupe 150 emplois, LB 10/07/1998

Acec-Energie (contrôlée par le groupe français Alsthom) occupe 356 personnes mais l’actionnaire majoritaire (51 pc) veut délocaliser la production de produits en France.La fermeture de l’outil carolo sera partielle en 2001. 

 

Impérialisme français au niveau de l’énergie  

  

Y.C., Menaces sur Tractebel, LB 13/03/1997

Eventuel mariage entre Suez et la Lyonnaise.Cette nouvelle entreprise serait chapeautée par Gérard Mestralet, déjà président de la Tractebel.  De là à imaginer que Tractebel pourrait voir progressivement transférer certaines de ses activités (développement à l’ étranger, bureaux d’ études, Fabricom, ...) au sein du nouveau groupe, il n’ ya qu’ un pas alors que le gouvernement doit pouvoir garder la maîtrise de son approvisionnement en énergie.  

 

Impérialisme français dans le secteur des télécommunications 

 

De Boeck, Philippe, Le ‘095’ pour France Telecom, LB, 09/09/1995

Sa filiale Mobistar paiera 9 milliards pour le 2e GSM et Belgacom Mobile déboursera entre 5,5 et 9 milliards. L’ opérateur du deuxième réseau GSM s’appelle Mobistar, une filiale à 100 pc de France Telecom. 

  

Impérialisme français dans le secteur des transports 

 

AUTOBUS / Dialogue de sourds, LB, 14/11/1994

La préférence accordée par le gouvernement wallon aux autobus Renault (dont la finition est assurée par EMI à Aubange) plutôt qu’aux véhicules du flamand Van Hool inquiète les Ecolos.Selon Philippe Defeyt, député, « la part d’ EMI dans la valeur totale du bus est de 8 pc dans l’hypothèse la plus favorable », ce qui représenterait « maximum vingt ouvriers par jour. » En outre, ce bus a des « caractéristiques d’ exploitation relativement médiocres (accessibilité limitée, consommation de carburant peu favorable, ...) ». 

 

Sabena: pas pour Balladur, LB, 28/10/1994

« Pierre Godfroid, le président de la Sabena, vient d’ être fait officier de la Légion d’ Honneur ... » 

 

La régionalisation au service de l’impérialisme français 

  

Rapprochement France-Wallonie en matière de technologie, AL 10/01/1986

"La Wallonie et la France entendent se rapprocher sur le plan technologique et réaliser ensemble des projets en optoélectronique, mécanique, etc., dans le cadre d'Eureka, a déclaré mercredi lors de sa visite à Paris Melchior Wathelet, ministre président de la Région wallonne." 

  

J-P. Du., Happart dénonce un nouveau "complot” contre la Wallonie, LB 25/08/1990

"Le député européen rappelle à l'ordre Bernard Anselme à propos du rapprochement entre Cockerill et Sidmar.""Le parlementaire européen admet que Cockerill-Sambre cherche un partenaire pour jouer dans la cour des grands de la sidérurgie, mais, alors, il faudrait explorer d'abord les synergies possibles avec d'autres groupes sidérurgiques d'autres régions d'Europe.  Et de prendre comme exemple ce qui s'est passé dans le secteur agricole où les producteurs wallons de lait et de beurre se sont tournés "dans la bonne direction" à savoir des groupes du nord de la France."  

 

POLITIQUE :Impérialisme français en politique

   

J. Dz., Nos femmes et le Communautaire, LB 14/01/1980

Le leader néerlandophone de l'opposition, interrogé par A2:"Il a tout de même accusé la France de financer l'action francophone fouronnaise." 

 

J.-P. De Clippele (sénateur UDRT), Bruxelles étouffée par la régionalisation?, LB 09/05/1982

"La France n'attend que le signal de la dégradation du climat bruxellois pour installer sur son sol la capitale de l'Europe." 

  

Marcel-Paul Chainaye, /6321 Villers-la-Ville:, Parlons belge!, LS 22/09/1988

'Les élections nationales présidentielles /françaises/ bloquent la RTBF une soirée entière...’

"Gardons-nous d'un mimétisme vis-à-vis de la France et des Français qui se moquent de nous avec délectation."

 

Faligot, Malcolm-Smith, Ex-mercenary quizzed over Belgian slayings, The European, 29/11/1992

Jacques Laffaille, a former mercenary, could provide material evidence about the Belgian supermarket killings of the 1980s.  More than 20 people were killed and scores more injured in 1982, 1983 and 1985 during a series of raids on supermarkets by gunmen wearing carnival masks in the Brabant region. At the time, police hinted that an urban terrorist group was responsible.  But there was speculation that there were links to attempt to destabilise the Belgian state. Laffaille, a former paratrooper, has been a member of the OAS, Algeria’s underground loyalist army, told the French magistrate investigating his case  - he is awaiting trial for armed robbery in Nantes - he worked for the DGSE (France’s intelligence service).The Belgians want to question Laffaille about trips he made to their country in the early 1980s. 

  

Arlon à la fête le 27 septembre, A.M., LB 23/03/1989

Alain Decaux, ministre français chargé de la francophonie, participera, le 1er avril, à une séance publique solennelle du Conseil de la Communauté française.  Il prononcera une allocution sur le thème "La Francophonie, un atout pour la défense du français." 

 

Les deux pays de Mme Spaak, LB 29/04/1989

Lors de la réception de M. Alain Decaux /ministre de la francophonie/, à l'hémicycle du Sénat, la salle n'était décorée que du drapeau français et du coq rouge. 

 

Laurent Fabius aux vingt ans du Conseil, AL 28/09/1991 

"Le président de l'Assemblée nationale fançaise, M. Laurent Fabius, a assisté vendredi matin dans l'hémicycle du Sénat à la séance solennelle commémorant tout à la fois la fête de la Communauté française de Belgique et les vingt ans de son Conseil."

 

G. Dt., Communauté fr., c’est aujourd’hui ta fête!, LS 27/09/1988

“Drôle de Communauté dont même le nom est contesté: ne faudrait-il pas mieux dire “fête de la communauté francophone”?  Drôle de communauté dont le lien est davantage un ancrage de la culture française - comprenez la culture venue de Paris - qu’une communauté de vues entre Bruxellois, Liégeois et Carolorégiens.”  

 

Où était passé le drapeau belge?, LB, 30/09/1994

« A Paris, la Fête de la Communauté française a été célébrée avec un jour de retard au centre Wallonie-Bruxelles. ... Deux drapeaux, celui de la France et celui de la Communauté française, avaient été disposés à l’ entrée des locaux.   Mais le troisième support (...) est resté désespérément vide!» 

  

Politique internationale 

 

RWANDA - Un dirigeant du FPR accuse Paris et Bruxelles, LB 18/03/1998

“La France et certains partis belges sont complices de la rébellion”, a déclaré lundi le président du groupe parlementaire du Front patriotique rwandais (FPR).  “La France nous a toujours rejetés et l’on sait que certains partis belges comme le CVP soutiennent indirectement la rébellion”, a ajouté Tito Rutaremara, l’un des membres les plus importants du comité exécutif du RPR. 

 

Manoeuvres belges anti-impérialistes 

 

Marcel Grégoire, Un adversaire de la "belgitude", in: LB 24/04/1984

“La création du Benelux est essentiellement due à P.H.Spaak.  C'est celui qui, de tous ses prédécesseurs et de tous ses successeurs, y compris les Flamands, dégagea le plus la politique étrangère belge de l'influence française." 

 

SOCIAL

Racisme anti-belge 

 

Pol Bury, Une belgitude peut en cacher une autre, LB 03/12/1979

(Maurice Wilmotte dans son "Encyclopédie belge",de 1933)"Déjà, à la fin du XIIe siècle, le cas de Quenes de Bethune, s' excusant et se plaignant à la fois, parce qu'il n' écrit pas un français très pur et qu'il a essuyé les railleries de Paris." " Plus tard, Baudelaire, écrivant à Manet, tenait ces propos disgracieux: "J'ai voulu avoir l'impression personnelle de M. C..., autant du moins qu'un Belge puisse être considéré comme une personne.""Ce qu'on pourrait appeler le complexe de Quenes de Bethune ne s'est pas dissipé à travers les siècles.""Après Dachau, les Français oublièrent les histoires juives qui les avaient tant amusés avant 1939.  Avec la crise du pétrole, ils n'osèrent plus parler des "bougnoules".  Les Suisses détenant des secrets bancaires, il valait mieux n pas s'y attaquer.  Restaient les Belges."     

 

Impérialisme français dans la justice  

  

L'extrême-droite et ses amis truands, LB 21/06/1989

"Un ancien de la Sûreté de l'Etat a évoqué d'étranges contacts pour les députés" (s.n.)"La Sûreté ayant appris que Latinus aurait des contacts avec des services secrets étrangers, M. Massart /= Victor Massart, ancien collaborateur de la Sûreté de l'Etat/ a demandé qu'on organise une filature mais "cela n'a jamais été fait". "Latinus a été recruté comme informateur parce qu'il pouvait donner des informations sur les mouvements d'extrême-gauche et les contacts de ceux-ci avec certains mouvements français.""La Sûreté a continué à enquêter sur le W.N.P. et a appris, notamment, que certains membres du mouvement avaient des contacts avec des militaires d'un pays étranger.  A ce propos, M. Massart a refusé de donner, en séance publique, des précisions.  Il les a fournis à huis clos."

  

Roger Rosart, Extrême-droite et tueries du Brabant, LB 04/03/1989

"Un ex-gendarme réfugié aux Etats-Unis /Martial Lekeu/ parle d'une mystérieuse organisation qui fomentait un coup d'Etat." "Les ordres ne venaient pas seulement de Belgique." 

 

Opération policière française en Belgique, LS 24/01/1989

“Dans la nuit de samedi à dimanche, des membres de la police urbaine de Maubeuge ont franchi la frontière belge au cours d’une poursuite pour intercepter une voiture de fugitifs.  L’opération s’est terminée par une fusillade au carefour de la route Mons-Beaumont et de celle qui relie Grandreng à Rouveroy.”“Il n’existe en effet aucun accord entre la Belgique et la France qui autorise les policiers français à opérer sur le territoire belge sans en aviser préalablement les autorités belges.  A fortiori n’est-il pas permis auix policiers français de faire usage de leurs armes, de procéder à des arrestations et de rapatrier les prisonniers.” 

  

X.Du., Les documents Dassault en route, mais pas arrivés, LB 18/07/1997

Malgré une procédure de transfert sans doute allégée, la justice belge attend toujours les pièces importantes qu’elle avait saisies à Paris il y a plus d’un an et demi. Ces documents sont promis par le président français.Le temps presse.  “Fin 1998, les faits seront prescrits.”  Ces documents concernent le taux et le montant (on parle de 600 millions de francs belges) des commissions occultes qui ont été - ou devaient être - payées par la société SEE, une filiale du groupe Dassault, en contrepartie de la passation, en 1989, du contrat Carapace (7,5 milliards), un système de contremesures visant à renforcer la protection électronique de chasseurs-bombardiers F-16 de la Force aérienne belge.” 

 

JFR. Dumesnuil, Contentieux franco-belge: l’ apaisement?, LB 18/07/1997

Politique anti-drogue: Paris campe toujours sur ses frontièresLe colonel De Winter, directeur du programme drogues de la gendarmerie au Bureau central de recherches (CR): “la décision française (contraire aux Accords de Schengen) est de nature purement politique.  ... ce type de contrôle de terrain aux frontières est relativement inefficace.  Les postes sont facilement contournables par les trafiquants.  Au contraire, nous pensons que des actions plus ciblées, telles que celles que nous mettons en place inopinément sur la route Lille-Rotterdam avec la coopération des trois pays, donnent de meilleurs résultats.”(...) Il appert que les résultats enregistrés par les forces de police belges sont particulièrement percutants.  On ne peut dès lors, selon lui, porter sur notre pays un doigt accusateur. 

 

Impérialisme français en matière linguistique  

 

Jean-Pierre Verheggen, Je t'aime, Wallon plus!, LS 28/12/1982

"Qu'est-ce que l'accent wallon?  Est-ce, vraiment, comme l'indiquerait tel professeur de jeux de cirque de la langue française, tel accent de mauvais alois qui permet que l'on nous traite, nous Wallons, comme des chiens!" Il avait assuré, dans les studios de la RTBF, la voix off du rôle de conteur pour un téléfilm réalisé au château de Seneffe.  Le producteur, cependant, de retour de Montréal où il avait présenté ce document belge à ses collègues et éventuels acheteurs des télévisions francophones communautaires, lui signala qu'il l'avait fait doubler à son insu.  "Les Français, en effet, avaient trouvé ma diction régionale fort peu à leur goût, inadaptée à la noblesse musicale de Stravinski, erronnée dans sa direction d'acteur et - surtout! - trop wallonne à leurs oreilles pointues.""Je devais entériner le fait qu'un producteur de notre RTBF, bailleur de fonds nos redevances collectives, avait, honteusement, baissé culotte - fût-elle auditive! - devant le moindre petit tintement de réprobation jacobine française!" 

  

Adé, le temps des friteries, VA 14/06/1983

"Il a suffi qu'on dise au francophone qu' il péchait contre la langue française pour que, aussitôt, il fasse preuve de la plus parfaite contrition et s'amende sans délai.  Ainsi toutes nos fritures se sont mises au pas et sont devenues des friteries.  Ainsi tous les panneaux des Ponts et Chaussées signalant des détournements proposent dorénavant des déviations. (...) En rang, tous, pour le bon usage." 

 

CMDS /de LL/, Télépro, 1935, 4/1991

JMB se permet de critiquer le langage de nos enfants et de leurs aînés (Télépro 1930). "Cette personne n'a-t-elle jamais entendu à la télévision (...) nos chers voisins s'exprimer dans la langue de Molière avec les quelques: cons, conards, putain de monde, il me fait chier, casser la gueule et j'en passe.  Je préfère entendre mes enfants parler de crolles, clinche, loque, et autres belgicismes." 

 

Marcel Delaunois, Pourquoi ni latin ni grec?, LB 11/07/1991

"Il apparaît abusif d'affirmer que c'est grâce à leur formation philosophique que les Français auraient plus de facilité à conceptualiser et seraient meilleurs dans les débats ... "politiques".  Chacun sait qu' il existe de tout temps une facilité française (sic), due sans doute à leur tempérament propre et ... à leur unilinguisme,et que les Belges se révèlent par nature bien positifs." 

 

Michel Francard, Du provincialisme linguistique, LS 05/02/1994

"La remontrance de la vieille Dame du quai de Conti à notre Académie en dit long sur l'impérialisme linguistique dont continue de se targuer une certaine intelligentsia parisienne, avec l'approbation patente de quelques Bruxellois et Wallons: "Ce n'est tout de même pas à notre petite communauté francophone qu'il appartient de faire la leçon à la France.  Car l'usage ne se fait pas à Bruxelles, mais à "Paris" (André Hella).""Y a-t-il 2 catégories de francophones, les uns détenteurs exclusifs de légitimité linguistique, les autres soumis aux diktats des premiers?"  

 

Comment on achète les dirigeants d’un pays: par la Légion d’Honneur, etc. 

 

Distinction française à Ph. Moureaux, LS 07/07/1985

Légion d'honneur pour Paul Bolland (gouverneur de la prov. de Liège), LS 15/07/1993 

 

Jean-Médaillé Dehousse, disez-vous?, LB 24/06/1985

Devenu bourgmestre de Liège, il a obtenu la Légion d'honneur.

 

Maurice Lippens officier de la légion d’ honneur, LS, 22/06/1995

Tout comme Fons Verplaetse, gouverneur de la Banque nationale, Maurice Lippens, patron du groupe de bancassurance belgo-néerlandaise Fortis a obtenu la Légion d’honneur.

 

Pierre Scohier, président du groupe Cobepa, LB 02/07/1997: idem Belges de la Légion d'honneur, LS 9/11/90

Ces Belges sont reçus chaque année en automne à l'ambassade de France. 

 

Dorekens François, Liège en bleu-blanc-rouge, LB 13/07/1991

"Liège est la seule ville étrangère à être décorée de la légion d'honneur." 

 

Pierre André, un Liégeois primé au Québec, LS 27/10/1990

“Créé en 1978 par le Conseil de la langue française du Québec, l’Ordre des francophones d’Amérique vise à reconnaître les mérites de ceux qui oeuvrent au développement du “fait français” en Amérique.”(Pierre André était président de l’UIJPLF (Union de Journalistes Professionnels)-Belgique) 

 

Enseignement 

 

P.P., /Bastogne/, /Ton école, mon fils .../, Télépro, n° 1977, 1992(Emission RTB)

“On nous a présenté, d’une part, l’interview d’instituteurs français dynamiques, en recherches et passionnés par leur métier (alors qu’en Belgique aussi beaucoup d’instituteurs ont des choses valables à dire, comme par exemple les lauréats du concours d’innovations pédagogiques organisée par la FIC) et, d’autre part, on nous présente un enseignement de la lecture en région liégeoise que plus aucun spécialiste de l’enseignement du français ne voudrait cautionner.  On aurait voulu opposer une Communauté française scolairement inapte à une France pédagogiquement glorieuse qu’on ne s’y serait pas pris autrement!” 

 

Jean Mertens, Réforme et réformette en campagne, LS 01/04/1994

“Le terme “grande école” choisi par le ministre Lebrun pour nommer les mammouths pédagogiques qu’il veut créer, est en partie inspiré, on le sait, par la France.” 

  

Monde des entreprises 

 

Bortolin Claire, Delizée, Pascal, Alcatel Bell: 340 emplois en moins, LB, 20/10/1995

110 pour l’ usine de Colfontaine. 

 

M. Ma., Un méli-mélo chez Danly, LB, 08/05/1995

A l’ usine de production de Danly Europe, à Herstal, les syndicats n’acceptent pas la décision de délocalisation vers l’ usine Danly Dunkerque d’une partie de l’outil de production (perte de 27 emplois sur 67). 

 

Ph. DB et P Del., “Nous nous battrons jusqu’ au bout!”, LB, 09/11/1996

Les employés du supermarché Intermarché de Manage refuse de prester 32 heures/semaine pour 25000 F net, travailler 6 jours sur 7 selon des horaires stupidement coupés. 

 

Grève à la FNAC, LB, 13/12/1996

Ce vendredi, grève du personnel de la FNAC-City2.  “Les employés se plaignent que, depuis la mise en place de la nouvelle direction, “venue de France”, les conventions collectives soient systématiquement remises en question. La “concertation” y consisterait , en outre, à imposer , avec ou sans accord des partenaires sociaux.  Cette grève résulte du fait que la direction veut mettre en place un système de salaire individualisé, ne tenant pas compte de l’ évolution de chacun dans la grille salariale en vigueur.” 

 

Câbleries de Charleroi sous haute tension, LB 03/07/1998

Des rumeurs font état de leur fermeture prochaine.Les Câbleries occupent 250 travailleurs.Le syndicat se pose des questions sur le comportement des Français.  Avec les Câbleries, on va revivre “un deuxième Renault-Vilvorde”, dit-il. 

 

Environnement 

 

La rage progresse en Gaume, LB 09/01/1982

“La France ignore les campagnes de gazage des terriers de renards telles qu’on en organise chaque année, à Virton, entre le 15 avril et le 15 mai, époque qui suit directement la naissance des renardeaux.” 

 

Michel Claessens, Même la pollution est régionalisée, LB 12/05/1986

“L’Espierres, qui se jette dans l’Escaut, constitue en effet la “poubelle industrielle” du nord de la France, “l’égout de Lille”.  “Il détient le record européen de la pollution par le chrome et les trois quarts du cadmium présent dans l’Escaut proviennent en réalité de l’Espierres (donc de France).”“Depuis 150 ans, les négociations avec la France concernant l’exportation de la pollution se sont toujours soldées par un échec!”

 

Comines déclare la guerre à Lille, LB 14/05/1986

Les Français veulent installer un dépôt d’immondices de 88 ha et de 80 m de haut à 4 km de la frontière.  Il s’agit d’un projet de la communauté urbaine de Lille. 

 

Sabine Collin, SOBAGI II et le PLAN WALLON, LS 01/06/1990

“Le plan wallon de gestion des déchets industriels est sur la table ...  Pièce maîtresse, Sobagi II (Cockerill et Lyonnaise des Eaux) a son permis d’exploiter.” (à Engis) /par Guy Lutgen/ 

 

Francis Laroche, Un nucléo-musée ouvre à Chooz, LB 01/06/1994

Les Verts entendent dénoncer l’inutilité des centrales nucléaires.La production des 2 unités de Chooz B1 et B2 dès 1995 est inutile dans le contexte énergétique actuel français (production excédentaire) et belge (auto-suffisance). 

 

D.F., Remous franco-belges au tour du canal, LB, 08/09/1996 (Estaimpuis)

La métropole lilloise pollue la vallée de l’ Espierre.  Les écologistes belges écrivent au président Chirac.  Ils exigent des autorités françaises qu’elles respectent les directives et les recommandations européennes en matière d’environnement.En effet, chaque débordement de l’Espierre, qui prend sa source dans la région lilloise, provoque une pollution du canal adjacent, polluant ainsi un des sites naturels les plus prisés de la région scaldéenne.  Dans un communiqué, l’ Association de protection de l’ environnement de la vallée de l’ Espierre (Apeves) dénonce l’inertie des pouvoirs publics tant du côté français que belge. 

  

M.M., Centrale de Chooz: où sont les plaquettes d’iode?, VA 12/11/1996

Les habitants des communes environnantes devaient recevoir des plaquettes d’ iode en guise de mesure de prévention.  “En France, elles ont été distribuées!” 

 

CHOOZ.  Comprimés d’iode pour les riverains français de la centrale, LB 07/10/1997

Les habitants de Beauraing, Doisches, Hastière et Viroinval - sur le territoire belge - ne bénéficient pas de cette mesure de prophylaxie généralisée.   

 

La centrale de Chooz a-t-elle des effets sur la santé?, LB 29/01/1998

La centrale nucléaire de Chooz, la plus importante d’Europe. Selon certains, dont des médecins, ce voisinage aurait un impact sur l’augmentation de cancers de la thyroïde. 

 

Marc Magain, Chooz B à l’arrêt: pour défauts de conception?, LB 09/06/1998

Dans la nuit du 12 au 13 mai, une fuite a été observée sur le circuit de refroidissement à l’arrêt de la centrale nucléaire de Civaux.  30 m³ d’eau s’échappaient par heure et il a falu près de dix heures pour l’arrêter.  L’incident, classé niveau 2 de l’échelle internationale (qui en compte 7), était donc relativement sérieux. (...) Cette eau qui refroidit le coeur de la centrale est radioactive.Les ingénieurs redoutent le défaut de conception.  La fatigue thermique est évoquée, ce qui interpelle pour une centrale opérationnelle depuis ... six mois. Civaux 1 fait partie du “palier 4”, la nouvelle génération de centrales nucléaires françaises de 1450 MW.  L’exploitant EDF et le concepteur Framatome ont de sérieux motifs d’inquiétude.Dans la foulée, la décision a été prise de décharger aussi le combustible à Chooz B1 et Chooz B2, les premières N4.  

  

CULTURE : Impérialisme français dans le secteur culturel 

 

Aux armes, concitoyens?, PP? 26/03/1981

Soupçonniez-vous l'existence d'un organisme français au coeur des affaires intérieures de la Belgique, l'association France-Bruxelles-Wallonie, dont le siège est situé à Paris?Intention ouverte: le culturel.Intention cachée: conforter les intérêts politiques et économiques de la France, le culturel n'étant qu'un alibi. 

 

Vers un réseau du livre francophone, LS 22/10/1990

‘La bibliothèque Chiroux-Croisiers, bibliothèque pilote de la Communauté recevra désormais, sur support informatique, les références de tous les ouvrages édités en France et cela dans la semaine suivant leur parution.’ (On ne dit pas vice-versa!) 

 

Fr. M., Les 10 ans de “La Longue Vue”, LB 25/06/1994

“La littérature est considérée par les éditeurs français comme leur chasse gardée.  Même le marché belge, dans ce domaine, est difficile d’accès, parce qu’il est largement noyauté par les groupes français.” 

 

Impérialisme français dans les media  

 

P.S., TV Club, un projet belge de télévision à péage, LB 09/10/1987

“Le ministre président de l’Exécutif communautaire francophone de Belgique, Philippe Monfils, s’est très normalement dit préoccupé d’éviter aux ondes belges le colonialisme étranger et en particulier le colonialisme français.” 

 

Jean Dehon, Trop colonisés par les Français, LB 29/04/1991

“Nous sommes, en partie, colonisés par les Français.Nous faisons d’abord partie de la Communauté française.”‘La présence française dans nos émissions radio et TV qui ont, chaque jour, au moins 2,3, si pas plus, invités français présents.’  

 

J.M, Bxl, Haro sur la RTBF, Télépro n° 2072, 20/11/1993

"La radio RTBF1 nous casse vraiment les pieds avec le sacro-saint sport plus des programmes entièrement axés sur la France (15 minutes consacrées à Marseille et le fameux Tapie et 2 minutes pour les nouvelles belges).  A se demander par moments si la RTBF est devenue une succursale de Radio France." 

 

Dumont, Jean-François, Presse: un axe Namur-Lille-Bruxelles, LB, 27/09/1995

Le groupe ‘La Voix du Nord’ prend une participation de 49 %  dans ‘La Financière de l’ Avenir’, filiale à 100 % du groupe ‘Vers l’ Avenir’ et qui détient 32,3 % du capital de ‘Informations et Productions Multimédia’ (IPM), société éditrice des deux quotidiens belges ‘La Libre belgique’ et ‘La Dernière Heure/Les Sports’.  Dorénavant, le groupe ‘la Voix du Nord’ disposera de deux administrateurs au conseil d’administration d’ ‘IPM’ et sera présent à son comité permanent institué au mois de juin 1995.  Le groupe ‘La Voix du Nord’ assure en France le deuxième tirage, après Ouest-France. 

 

Le “papivore” n’est plus, LB, 22/04/1996

Patron de presse en France et en Belgique, Robert Hersant est décédé.“(...) Attaqué sur son attitude pendant l’occupation de la France par l’ armée allemande pendant la Seconde guerre mondiale, Robert Hersant a toujours fait front jusqu’en janvier 1987 où une ordonnance déclarait éteinte l’action publique engagée contre lui.  

 

Nouveaux projets français de pub TV “belge”, LB 24/11/1997

France 2 et France 3 pourrait engranger un milliard de Fb à partir de la publicité destinée au public belge grâce à l’arrêté de la Communauté française prévoyant la taxation de la publicité télévisuelle. 

 

Révisionnisme français anti-belge 

 

Jean Vanwelkenhuyzen, Anc. président du Comité intern. d’Histoire de la deuxième guerre mondiale, Erreur dans l’épisode 5 des “Grands jours du siècle” (RTB1 lundi 22 h), LB 14/07/1993

On y entend que la “ligne Maginot n’a pas été prolongée jusqu’à la mer dans l’intention de ménager la susceptibilité des Belges”.  En somme, les autorités françaises auraient estimé discourtois de pointer des canons en direction d’un pays ami.  En réalité, elles entendaient livrer bataille en Belgique, bien au-delà de la frontière, en vue de tenir les Allemands à distance des régions industrielles du Nord.  Dans cette optique, il n’était pas nécessaire de prolonger la ligne Maginot jusqu’à la mer.  Les a guidées la conception qu’elles avaient de l’intérêt de la France.  En l’occurrence, la solution adoptée était loin de répondre aux voeux des Belges.A deux reprises au moins, Bruxelles a fait savoir à Paris que fortifier la frontière du Nord contribuerait à dissuader les Allemands de passer par la Belgique comme en 1914.    

  

Olivier Collot, La France honorée à Charleroi, LS 19/09/1997

Un tambour en acier de 600 kg pour rappeler deux cents ans d’histoire, huit batailles et le rôle d’éternelle sentinelle joué par la Sambre.NDLR: Les pillages de la Révolution française ont été complètement oubliés.  

 

Impérialisme français dans le secteur des loisirs 

 

Christophe Sokal, Trivial Pursuit: le remue-méninges continue, LS 30/03/1988

“Le Trivial Pursuit néerlandophone sortira au mois de septembre 1988, spécialement conçu en fonction de nos centres d’intérêt et de nos connaissances culturelles.  Le jeu hollandais distribué jusqu’à présent était en effet trop axé sur l’histoire et l’environnement des Pays-bas.”NDLR : Quid du Trivial Pursuit francophone? 

 

J.-F. Dt., Damier international, pions belges, joueurs français, LB 08/04/1989

“Hachette, Paribas et la Compagnie générale des Eaux sont d’autres gros poissons français qui naviguent en eaux belges. Avec une puissance non négligeable, comme le contrôle par Hachette de quasi toute la distribution des journaux, périodiques et livres en Belgique ...”

 

Le casino de Knokke à moitié français, LS, 15/09/1995

Le casino de Knokke vient de conclure un accord de partenariat avec le groupe français Partouche.  Ce grand spécialiste des jeux en France (17 casinos et 10 hôtels) obtiendra 51 % du capital du casino. Gaumont rachètera-t-il le Calypso?, LB, 9/8/95Le groupe cinématographique Gaumont, qui a déjà racheté cette année l’ancien cinéma Rex déclaré en faillite, est sur le point de racheter le cinéma Calypso, sis dans le centre d’ Anvers. 

 

Impérialisme français au niveau de nos créateurs artistiques  

  

Xavier Diskeuve, Le plafond de Garouste coûtera au moins 6,6 millions de F à la ville, VA 24/06/1998

La Ville de Namur a passé commande d’une peinture monumentale destinée au plafond du foyer du Théâtre royal.  L’artiste choisi, le français Gérard Gérouste, est réputé mais pas bon marché.  (...) La note finale approchera sans doute les 10 millions de F. 

 

S.G. de Grivegnée, 21 JUILLET, Télépro, 2110, 8/1994

Pas de feu d’ artifice pour le 21 juillet à Liège mais bien le 14 ...    

08:50 Écrit par Veritas&Justitia dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : free belgium |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.